Le relais Fédéral CGT des syndicats de la Construction, du Bois et de l'Ameublement de la Nouvelle Aquitaine souhaite informer sur le fait que nombre de nos syndicats de notre Région et en France déclenchent des grèves dans leurs entreprises ou réfléchissent à le faire. Le sujet de ces grèves est à chaque fois le salaire et le pouvoir d'achat. Du moins le reste à vivre !
En effet, la situation n'était déjà pas satisfaisante dans nos métiers notamment au regard de la pénibilité et de la dangerosité de nos travaux. Nos syndicats revendiquent depuis longtemps la revalorisation de nos grilles de salaires. Ils sont souvent contraints de déclencher des grèves lors des négociations annuelles obligatoires pour obtenir des hausses de salaire. Ainsi ces derniers jours nos syndicats ont organisé des grèves à Eurocoustic, Lafarge Béton, Eurovia, Spie.

Nos syndicats de la Construction du Bois et de l 'Ameublement CGT réaffirment que ce sont bien de véritables hausses de salaires qui sont demandées, à la fois en terme de chiffre mais aussi en terme de qualité. En effet, nous ne voulons pas de primes comme l'aiment trop souvent nous proposer nos patrons ou encore le pouvoir en place. Nous ne voulons pas de primes momentanées, défiscalisées et ou exonérées de cotisations sociales ou conditionnées. 

En effet, les primes ne règlent pas le problème du manque à gagner pour vivre dignement sur le long terme et nous voulons des hausses de nos taux horaires et les cotisations sociales qui vont avec et alimentent nos caisses de sécurité sociale ( car ce sont les cotisations pour nos retraites, pour remplacer notre salaire pendant les arrêts maladies et accidents de travail, et les cotisations pour l'assurance chômage qui sont offertes aux patrons).

La situation actuelle n'est plus tenable. L'inflation s'envole. Les prix des produits de première nécessité comme l'alimentation ou l'énergie ne cessent de grimper si bien qu'il ne nous reste plus grand chose à la fin du mois pour les mieux lotis et que nous sommes dans le rouge sur nos comptes de plus en plus tôt dans le mois pour nombre d'entre nous. Il n'est pas acceptable que, nous qui bâtissons les immeubles, les maisons, les écoles, les locaux professionnels, les routes, les ponts, les tunnels... bref nous qui bâtissons le cadre de vie de toute la population ne soyons pas mieux reconnus et rémunérés. Notamment dans cette période où l'on donne toujours plus aux actionnaires et aux riches en général sous forme d'exonérations fiscales ou d'aides sans contreparties sociales et écologiques.

De plus, nous ne sommes pas satisfait de l'aboutissement des minimas régionaux dans la Bâtiment et les TP. Négociations qui se sont soldées par la signature de confédérations très en dessous de l'inflation! Mais comme à  la CGT la ténacité fait partie de nos gènes, nous préparons un courrier afin de demander de nouvelles négociations dès la rentrée dans ces secteurs.

La FNSCBA CGT NA revendique 

- Aucun de salaire en dessous de 2000 Euros Bruts,

- 300 Euros Brut d'augmentation mensuelle pour tous,

- Une Forte revalorisation des indemnités petits déplacements avec la mise en place d'une règle en permettant un calcul de base vérifiable.

C'est pour toutes ces raisons que nous appelons les syndicats  à construire encore plus de mobilisations et à participer à l'action Confédérale du 29 septembre. 

L'URCBA CGT NA